Une bonne représentation de ce que sont les corps, pourrait être une lampe avec 5 abat-jour, chacun avec une couleur et une densité différente. Quand la lumière brille à travers eux elle change progressivement de couleur et de nature. D'un côté les abat-jour révèlent la beauté individuelle de chacun, mais de l'autre ils atténuent la brillance de la lumière pure.



Cheminer en Yoga vers la réalisation de soi, c'est progressivement aller vers l’intérieur à travers chacune de ces couches de soi et en prendre conscience. Jusqu'à expérimenter/réaliser la pureté du centre éternel de la Conscience, et en même temps laisser cette pureté transparaître à travers soi jusqu'à l'extérieur . Ces 5 niveaux, corps, sont appelés Kosha, ce qui veut littéralement dire "enveloppe"



Kosha veut donc dire Enveloppe, comme les abats-jour enveloppant la lumière, ou comme les Matriochka s'enveloppant l'un l'autre.
Maya veut dire Apparence, dans le sens qui prétend être cela mais qui est autre chose ; qui joue avec l'apparence. Dans l'Advaita Vedanta cette métaphore est faite : imaginez être la nuit voyant au loin un homme debout, puis vous approchant vous réalisez que c'est en fait un vieux poteau de clôture difficile à distinguer ; c'est cela qu'on appelle Maya, l'apparence, ou l'illusion de l'apparence.



Cela veut dire que chaque Enveloppe ou Kosha, est juste une apparence. En vérité la totalité des niveaux, couches, Kosha ou enveloppes de notre réalité est seulement apparence, ou Maya (bien que vraiment réel dans le sens d'une interaction avec le monde extérieur) et en vérité sous ces apparences nous sommes pure, divine conscience éternelle, ou quelque soit le nom que vous aimiez poser sur une telle chose. C'est un des principes fondamentaux de la méditation Advaita Vedanta.


Alors que certains considèrent que Maya veut dire que rien n'est réel, et transforment ce principe et cette pratique en quelque chose de froid, sans cœur et très intellectuel, d'autres y voient l'illusion comme étant Shakti, la force créative de l'univers. Dans ce cas la Maya des Kosha est expérimentée à la fois comme irréelle et comme la beauté des manifestations de l'unité de l'univers.


Physique : Annamaya Kosha


Anna signifie 'nourriture'. Tous les aspects physiques de la vie changent, vont et viennent, et sont consommés par la réalité extérieure, c'est pourquoi le Kosha le plus à l’extérieur est appelé enveloppe de nourriture : Annamaya Kosha.


Dans la pratique Vedanta cet aspect de soi est entraîné, soigné, nourri de façon à profiter aussi bien de la vie extérieure que de l’intériorisation que demande la méditation, sans être freiné par les contingences du corps (douleur, maladie, faim...). Dans la méditation nous devenons conscient d'Annamaya Kosha, nous l'explorons, puis allons à travers, vers les autres Kosha.


Atman est synonyme de Soi, l’éternel centre de la Conscience qui n'est jamais née ni ne meurt jamais.

Énergie : Pranamaya Kosha


L'enveloppe suivante est Pranamaya Kosha, Prana signifie énergie, c'est la force motrice derrière l'aspect physique du fonctionnement du corps, c'est la force vitale qui produit les vibrations et sensations subtiles liées à la respiration. Cela permet au résident invisible, notre Vrai Moi, de pouvoir s'animer dans le monde extérieur. Cependant, du fait de la relation directe de ce Kosha avec le Kosha de l'aspect physique, cela génère par erreur l'identification du corps physique et en mouvement comme étant le centre de conscience éternellement immobile. Ce qu'on appelle aussi la confusion entre ''ce qui voit et ce qui est vu''.


Pour avoir une vie saine et pour la pratique de la méditation, le Vedanta conseille que ce Kosha soit entraîné, régulé et dirigé de façon à circuler harmonieusement. Dans la méditation nous devenons conscient de Pranamaya Kosha, nous l'explorons, puis allons à travers, vers les autres Kosha.


Mental : Manomaya Kosha


En 3éme cercle il y a Manomaya Kosha. Mana signifie esprit. C'est le niveau des pensées et des émotions. C'est le centre direct du contrôle sur le corps physique et les sens via le Prana. C'est un peu comme un chef d'équipe sur un chantier, il donne instructions précises sur tel ou tel aspect, mais ne doit en aucun cas prendre le contrôle du chantier, au risque de ployer sous la charge du doute et de l’adversité ou de s'illusionner et se fourvoyer quant à son rôle et ses responsabilités. Quand ce niveau perçoit et reçoit correctement les informations du niveau plus à l’intérieur tout fonctionne parfaitement. Mais trop souvent dans notre système, ce niveau est nuageux et embrouillé par l'illusion du mental et nous coupe l'accès à notre sagesse intérieure.


Après avoir pris soin du corps et amélioré la circulation du Prana, la partie de nous la plus importante à éduquer de façon positive est celle-ci, le niveau du mental. Dans la méditation nous devenons conscient de Manomaya Kosha, nous l'explorons, puis allons à travers, vers les autres Kosha.


Sagesse : Vijnanamaya Kosha


L'avant dernière enveloppe est Vijnanamaya Kosha. Vijnanamaya signifie connaissance. C'est le niveau de la sagesse juste en dessous de celui de la pensée et du mental, comme une éminence (pas grise) de lumière qui sait, décide, juge et discrimine ce qui est adéquat utile ou pas pour l'être. C'est aussi le niveau de la conscience-ego, la puissante vague de ''Je suis-tude''. Cette ''Je suis-tude'' est d'une influence immensément positive, mais quand elle se mêle à nos mémoires et qu'elle est troublée par l'esprit (Manas), alors elle perd son pouvoir bénéfique.


Une grande part de la pratique spirituelle (Sadhana) est d'ouvrir un accès conscient à ce niveau de soi et d'y garder une connexion permanente. C'est un niveau de grande sagesse à partir duquel il est possible de chercher la vérité, d'aller plus profond en soi, et trouver le centre éternel de la Conscience.


Félicité : Anandamaya Kosha


Anandamaya Kosha est le plus interne des Koshas, le premier des Kosha entourant l'Atman, l’éternel centre de la Conscience. Ananda signifie félicité. Toutefois ce n'est pas une émotion de bien être que l'on ressent via son corps mental. Ananda est d'une toute autre dimension de réalité de celle de l'esprit. C'est la paix, la joie et l'amour qui sous-tendent au delà de l'esprit, indépendant de toute raison ou stimulus qui causerait une réaction mentale heureuse. C'est un état d'être dans lequel on est simplement installé en félicité : Ananda.


Pourtant, même cette félicité, toute incroyable qu'elle soit est aussi une enveloppe qui couvre la lumière pure de la Conscience. C'est le plus subtile des Kosha. Dans le silence de la méditation cela aussi s'efface et est laissé derrière pour expérimenter le centre.


Soi : Atman


Atman est synonyme de Soi, l’éternel centre de la Conscience qui n'est jamais née ni ne meurt jamais. Dans la métaphore de la lumière et des abats-jour, Atman est la lumière elle-même, bien qu'une telle description soit simpliste, incomplète et somme toute incorrecte. Cette lumière profonde brille à travers les Kosha et leur donne leur couleur.


Atman, le Soi, est le mieux descriptible en disant qu'il est indescriptible. Cette réalisation directe est le but ultime du Yoga via la méditation, de l'Advaita Vedanta et des pratiques Tantriques enseignées dans la tradition Himalayenne.