Prasadhana Facebook
Prasadhana LinkedIn
Prasadhana Twitter
Prasadhana

FAQ Yoga Toulouse

Foire aux questions

Yoga est une des 6 philosophies ancestrales indiennes, les 6 Darśana. Ces Darśana sont associées par paires, Yoga et Sāṃkhya sont intimement liées. Yoga s’intéresse au soi, à l'individu et à sa déconnexion du tout, ou comment se reconnecter au soi profond qui est la Conscience universelle. Sāṃkhya décrit le tout, la cosmogonie de l'univers perçu depuis la terre à travers leur corps et leur esprit, par les sages anciens. Et c'est assez inspirant de voir que la science à l'aide de ses télescopes et microscopes de plus en plus puissants, corrobore ce que des Yogi à moitié nus sur un bout de peau de tigre ont découvert les yeux fermés. Yoga n'est pas une chose, Yoga est un état à atteindre, dire qu'on pratique le Yoga est un abus de langage. Toutes les techniques et la philosophie servent à atteindre cet état d'union avec l'absolu. Yoga c'est aussi l'exploration et l'acceptation des opposés, unir le bon et le mauvais, le froid et le chaud, le fini et l'infini, la matière et la conscience, afin d'être l'observateur tout puissant du monde qui se déroule devant nos yeux (il se déroule aussi si nos yeux sont fermés et lorsque nos corps ont disparu) indépendamment de notre volonté, nos goûts ou nos émotions. En résumé, Yoga résonne avec nos sciences dites humaines, et Sāṃkhya avec les sciences dites exactes.

La façon dont le Yoga est transmis et enseigné de nos jours se réduit à un grand panel de postures avec des variantes d'un style à l'autre. Le souffle est souvent utilisé en filigrane mais rarement approfondi. La méditation et la concentration sont évoquées, mais sporadiquement enseignées voire pas du tout. Par conséquent la méditation semble être une pratique annexe alors qu'elle est la base même du Yoga. En effet reprendre contrôle de l’esprit mène à l'état d'union, et pour se rapproprier son esprit et ses décisions il faut du calme intérieur et une capacité à laisser passer ses pensées, ce que le souffle, la concentration et la méditation aident à atteindre. Pour comprendre la structure de l'esprit et de la conscience, et se faire une idée de la mission du Yogi, la "métaphore du chariot et du cocher" est très inspirante.

Si tu es débutant en Yoga c'est un peu au petit bonheur la chance. Les approches sont nombreuses, et j'ai coutume de dire que 1 prof = 1 style. Si tu veux quelque chose de sportif, vas vers le Vinyāsa ou l'Ashtanga, voire le Bikram. Si tu veux du Yoga tranquille explore les Yoga dits Yin, ou le Yoga Shivananda. Pour un Yoga basé sur l’alignement et la prévention des blessures, sans l'aspect méditatif, le Iyengar est pour toi. Du Yoga ludique avec partenaire : l'acroyoga. Pour un Yoga holistique incluant le souffle, la méditation et la posture, le Natha Yoga (celui promu ici) et le Kundalini Yoga sont les meilleurs.

Non. Encore que selon le style, on peut se rapprocher assez de la performance sportive. De nos jours la tradition s'est perdue et l'aspect Prāṇāyāma (contrôle du souffle et de l’énergie) s'est estompé au profit d'un souffle récurrent dans beaucoup de styles, qui consiste à inspirer et expirer sur un même rythme. La méditation et la concentration sont aussi des aspects majeurs du Yoga, mais dans l'esprit populaire ce sont des pratiques différentes. Dommage car sans concentration ni Prāṇāyāma le Yoga devient vraiment du sport... Le corps et l'effort sont utilisés comme des portes d'entrée vers l’intérieur, en maintenant une posture sur une longue durée, avec un souffle particulier, une visualisation adéquate, un mantra choisi, tu pousses tes limites physiques et psychiques, tu explores des comportements et schémas mentaux, et ultimement tu savoures des sensations subtiles dues à la circulation de l’énergie dans ton corps. Tu es loin du sport maintenant, même si ça fait transpirer le corps et la tête....

Ça ne sert à rien! Le Yoga n'est pas une chose! Enfin...si...ou presque...c'est un peu comme une boîte à outils...Je m'explique. Ça permet de te libérer de tes souffrances, de te guider vers le bien-être et l’acceptation, d'énergiser et dynamiser ton corps et ton esprit, diminuer ou faire disparaître tes douleurs et gênes chroniques (dos, articulations, maux de tête, migraines ophtalmiques, tics nerveux, stress...), renforcer tes muscles (même ceux dont tu ignores encore l'existence), faire rajeunir ta colonne vertébrale (un dicton du Yoga « Tu as l'âge de ta colonne »), rééquilibrer ton système endocrinien, augmenter tes capacités respiratoires et de récupération, produire un assouplissement général, améliorer ton équilibre et ta concentration, accroître la connaissance de Toi, éveiller l'intuition de ton corps. Cette liste est non exhaustive mais chacun de ces bénéfices va servir à rendre ta vie plus différente. Sur une note moins cynique, en fait le Yoga sert à tout, si tu te plonges dedans, tu trouveras au moins une application transformatrice dans la vie quotidienne.

Je réplique souvent à cette affirmation : si tu ne sais pas conduire tu ne passes donc pas le permis de conduire? La souplesse vient avec le temps, mais n'est pas le but de cette discipline. En fait il n'y a rien qui disqualifie pour la pratique du Yoga. Poids, volume, taille, couleur, sexe, âge, endurance, force, souplesse.....peu importe, car sur le tapis tu explores ce qui se passe à l’intérieur, que ce soit physique ou mental.

OUI !! OUI!! Mille fois oui, viens, venez nombreux vous les hommes, c'est une pratique adaptée à tout le monde. La croyance populaire veut que ce soit une pratique féminine, c'est assez bizarre, car traditionnellement c'est majoritairement des hommes qui pratiquaient en inde. Il y a pas mal de challenge dans certaines postures, il y a des souffles assez poussés, une endurance conséquente, et une découverte de petits muscles et de sensations que tu ignorais jusque là. Venir au Yoga quand on est un homme c'est sortir des clichés de la virilité et avoir le courage d'explorer un aspect inconnu de soi.

Le Yoga comme nos corps ne sont ni passés ni futurs, ils sont présents. Remettre l'esprit au présent, dans le corps ici et maintenant, tel est le challenge. Nos corps sont régis par les mêmes lois qu'il y a 3000 ans. Le Yoga est intemporel, et il trouve sa place à chaque époque, il inspire encore à la nôtre, même si c'est beaucoup sous sa forme physique. Il faut dire que le corps est laissé à la seule esthétique, et que l’intérêt pour icelui, autre que pour une performance ou une exposition narcissique, se fait rare. Combien de maux de dos, de hanches bloquées, de vues qui baissent et d'atrophies diverses et variées, portés par nos modes de vie, la plupart du temps assis, ou à faire des tâches répétitives et pénibles; combien d’esprits dissociés et d'états zombies induits par un système déshumanisant? Nous avons pour beaucoup confié, abandonné les clefs de notre santé aux médecins (certes très compétents) et prédicateurs cathodiques (très pétents), alors que la souveraineté de notre bien-être nous revient légitimement, la médecine omniprésente ne peut tout résoudre. C'est pourquoi le Yoga s'intègre parfaitement de nos jours pour nous aider à reconquérir nos corps, ces véhicules que nous louons à mère nature, nous leur devons respect et responsabilité pour aller au bout du chemin le plus sereinement possible. Le mouvement, la posture, le souffle nous rendent vivants. Si tu fais du sport tu le sais, ce plaisir, ce bien être qui t'habite ensuite. Et bien le Yoga sous sa forme physique va te donner la même sensation, avec en plus la conscience de cet état et la faculté de le reproduire à volonté. Et fort de cette prise de conscience tu es prêt à explorer et soigner l'esprit, et à le reconquérir lui aussi. Pour plus de détails sur le lien entre l'esprit et le corps en santé, cet article sur les Kosha est très bien.

En effet tu n'as pas besoin de faire du Yoga avec tout ça. Ça ferait double emploi. Perso, avant, quand je partais en week-end je prenais un couteau, une scie, une perceuse, un dégorgeoir à poisson, une boite d'allumettes, un escabeau, des ciseaux, une lime à ongles, une tente, un crochet de boucher, ma voiture, mais depuis que j'ai découvert le couteau suisse, je pars en week-end en bus. Bref, pour la petite histoire, toutes les Marques citées plus haut, sont des techniques empruntées au Yoga et estampillées d'un label. Tant mieux que cela existe, chacun y trouve son compte et peut insister sur tel ou tel aspect. Le Yoga lui se veut holistique, c'est-à-dire que tout ce que proposent ces méthodes individuellement, tu le retrouveras dans le Yoga. Disons que si tu as acquis les connaissances dédiées de ces méthodes, tu pourras normalement les appliquer lors d'une séance de Yoga, si ce n'est pas le cas, c'est que le Yoga proposé n'a pas une approche holistique, ce qui est très bien au demeurant. Équivalences Simplistes et sommes toute un peu cyniques

Oui. Quand j'ai commencé le Yoga il n'y avait que peu de cours, et quand j'ai commencé à enseigner, la concurrence n'existait pas vraiment. Entre 2015 et 2020 il y a eu une explosion des propositions et des pratiquants. La raison majeure est due à la promotion via les réseaux sociaux, donc oui, c'est une mode, au même titre que tout ce qui se propage sur les réseaux. Cela dit, quand la mode sera passée, le Yoga existera toujours, fort de sa philosophie ancestrale et de ses techniques éprouvées par des générations de Yogi. Je doute que l'on parle encore dans 50 ans de telle ou telle méthode qui fait le buzz actuellement. Que le Yoga se soit adapté au monde actuel et devienne une mode prouve sa dimension ontologique et la nécessité qu'a l'humain de garder contact avec sa dimension intérieure. Yoga est un symbole, il traversera les époques et les civilisations car ce symbole c'est celui de la vie et de la conscience. La mode étant à ces 2 choses depuis 3,8 milliards d'années sur terre (notons que les premiers organismes unicellulaires datent de cette époque lointaine, mais que la conscience, elle, émerge avec le Big-bang, en effet la conscience n'est pas l'apanage de l'humain, nous en sommes juste les dépositaires (entre autre formes de vie et formes inertes)) .

Non. C'est une philosophie. Les limites de la religion et des Darshana en Inde sont assez minces, et s'entrecoupent. La culture indienne est complexe et très ancienne, elle porte en elle des millénaires de pratiques, croyances, découvertes, l'inde a inspiré toutes les cultures de ce continent, même les langues latines proviennent du sanskrit. Tout ça pour dire que c'est compliqué de même résumer les croyances indiennes à une religion. Chaque dieu (ce sont des Deva, ce mot a formé le mot Dieu du monothéisme) est en fait un symbole, un égrégore, un concept, une forme donnée des énergies de la nature ou des émotions humaines, et le Yoga utilise parfois ces outils, souvent à l'aide de mantra pour s'accorder avec une énergie en particulier, afin d’explorer, d’expérimenter et enfin comprendre le lien entre soi et l’extérieur.

Mantra, Manas & Tra
Outils de la pensée

Questions sur le Yoga

Ceci est un conseil pour débutant, si tu as l'habitude de pratiquer tu sais déjà ce qui te convient, épaisseur de 4 mm, 6mm, caoutchouc dur, tissu, mélange des 2, caoutchouc mou, planche à clous.....Il y a pléthore d'offres, mais pour commencer choisis simple, 1.80 x 0.60 épaisseur 4mm si tu n'es pas douillet ni douillette, 6 mm si la pression sur tes articulations te fait mal. Évite les tapis de sol pas chers qui s'enroulent tout seul, le genre qui ressemble aux flotteurs de piscine, ou ceux pour dormir dans une tente, c'est de la__"kof kof kof"!...

Pour commencer, une fois en plus du cours auquel tu vas, c'est très bien. Et puis si tu sens le besoin, l'envie, et si t'as le temps d’en faire plus régulièrement, tu peux en faire une fois par jour. Traditionnellement les Yogi disent que le matin et le soir sont les meilleurs moment car l'environnement est calme, l'activité humaine n'est pas encore à son paroxysme. Donc tout dépend tes disponibilités, et l'endroit où tu vis. A la campagne ou en ville, l'environnement ne sera pas autant propice au calme intérieur. Pour la durée, faut pas vraiment se donner de temps. Déja se mettre en place et dans un état de disponibilité pour la pratique, même pour 5 minutes, c'est énorme pour commencer, et c'est ça qui va ensuite définir le temps que tu restes sur le tapis (et un peu aussi ton planning). Ce qui doit motiver à la pratique, que ce soit des postures, des souffles, des concentrations, ou la méditation, ce sont les bénéfices ressentis, pas la performance ou l'objectif. En gros si tu pratiques c'est pour pratiquer......Pour approfondir le sujet.

OM est un mantra, qui contient symboliquement tout. On l’appelle aussi Pranava. C'est le son primordial, la vibration première d'où tout a émergé, la prise de conscience par la Conscience, d'elle même. C'est la contraction écrite des 3 sons 'A' 'OU' et 'MM'. En sanskrit lorsque 2 voyelles se suivent elles diphtonguent souvent, et pour 'a' + 'u' ça devient 'o'. Donc AUM se prononce OM, mais c'est la même chose. En pratique on ne devrait pas dire OM, mais du fait de la lecture et du respect de la phonologie, AUM est devenu OM. Beaucoup de symbole s'attachent à ces 3 sons qui n'en font qu'un, tout ce qui est 3. Cet article sur OM est passionnant.

Pas facile de faire simple pour expliquer ce mot qui est réduit à un simple 'bonjour' par beaucoup d'entre nous. C'est un message qui doit porter une intention, un sens, une énergie d'amour, car celui qui le prononce s'ouvre à l'autre et reçoit l'autre. Une traduction approximative mais assez fidèle est "J'honore le Divin qui est en Toi". Par divin il est entendu ce qui est absolu, l'âme. Dire Namaste avec cette intention, c'est reconnaître l'autre dans sa complétude et ses potentiels, bons ou mauvais, sans jugements ni attentes, et s’offrir à l'autre avec ses défauts, ses contradictions et toute la grandeur de son Soi infini révélé ou supputé. Une version plus encore respectueuse est de dire" Namaskar", dédié au Guru au Swami au Brahman.

Oui. Non je déconne. Il n'y a pas besoin d'être vegan non plus. En fait dans les textes, il est conseillé de boire du lait, manger du beurre clarifié, du yaourt, du poisson, de la viande. Bon; pour le poisson et la viande, c'est dans le contexte de cérémonies. Beaucoup de gens pensent que manger essentiellement de la nourriture dite sattvique (sattva) est nécessaire pour élever le niveau de conscience, purifier le corps et augmenter ses qualités dites de lumière. Dans la tradition il y a 3 Guna (prononce gouna) qu'on appelle Triguna, chaque guna définit un archétype mental, et un état de l'énergie. Dans la cosmogonie l'état Sattva règne en premier, c'est la lumière pure, la légèreté, la conscience, symboliquement le blanc, puis vient Rajas le mouvement, l'expansion, l'agitation, la nature, la vie, représenté en rouge, et le dernier état est Tamas, la densité, l'immobilité, la matière, l'inconscient, la couleur noire le teinte. On reconnaît ici le big bang, et la création des planètes à l’échelle universelle. A l’échelle individuelle ces 3 états sont intriqués, chaque être bénéficie d'une combinaison différente de ces états du mental qui forment et transforment le corps que nous empruntons. Tout l'art du Yoga et de l'Ayurveda est d'équilibrer ces 3 états en soi. Donc privilégier seulement ce qui participe de Sattva (ou Rajas, ou Tamas) va créer un déséquilibre à un moment donné. Le truc marrant la dedans c'est qu'on a une tendance naturelle à aller vers ce qui est déjà dominant en nous, du-coup peut-être que vouloir à tout prix Sattva dans sa vie, montre une surcharge de cet état mental.......Et là vous vous dites, comment d'une question sur le végétarisme en sommes nous arrivés là......et là je dis, "bonne question". Pour approfondir check cet article sur les Triguna.

Les techniques de souffles, la méditation, la concentration te seront d'une grande aide. Les postures si justes faites sans conscience ni souffle, n'apporteront que plus d'agitation au mental. Si ces insomnies conditionnent ta vie, et te la compliquent, c'est que ton subconscient (inconscient, selon l'école) te parle, il y a quelque-chose à aller évaluer avec l'aide d'un psychothérapeute. Quand l'inconscient parle de cette façon c'est qu'il y a du gros qui est dénié, le Yoga t'aidera sur la longueur mais ne te guérira pas de tes insomnies.

Oui. Bouger et se mettre dans beaucoup de postures différentes améliorera grandement l'ampleur de tes mouvements et atténuera fortement les douleurs. Comme nous stimulons beaucoup de muscles, que nous activons les articulations dans tous leurs degrés de liberté, tu vas reprendre confiance en tes capacités à te mouvoir, et décristalliser tes articulations.

N'étant pas une femme, je ne sais pas ce que ça fait, mais ma partenaire pratique même avec ses règles. Selon le niveau de douleur et d’énergie c'est plus un ressenti personnel, mais physiologiquement il n'y a pas de contre-indication. Le sang menstruel est même considéré comme sacré car il représente l’énergie la plus concentrée du corps(Ojas). La pratique du Yoga étant un moment sacré pour soi, c'est peut-être même un très bon moment pour être en contact avec soi. Si tu t’inquiètes du flux lors de postures inversées, je te propose de faire l’expérience suivante : mets toi en poirier et avale ta salive....normalement elle ira dans l'estomac. Juste pour dire que le corps a bénéficié de 7 millions d'années d’évolution (apparition des premiers hominidés), il est infiniment bien fait, il est la perfection même pour un quotidien qui ne ressemble pas à un film d'action. Le col de l’utérus à une forme d’entonnoir renversé, le sang ne reviendra pas dans l’utérus. Évidemment si tu comptes rester plusieurs heures à l'envers, je ne te le conseille pas même sans règles.

A part la posture sur la tête qui doit être apprise avec beaucoup de précautions et un bon professeur à proximité immédiate, toutes les autres sont plus ou moins bénéfiques selon ton histoire personnelle. Si tu as des doutes, demande sans hésitations à ton prof, à priori il t'aura déjà demandé ton passif articulaire et musculaire connu, afin d'adapter les postures proposées à tes limitations, le cas échéant.

Épaules, omoplates, reins, lombaires, cervicales, flancs, sacrum, milieu du dos, où que se situe la douleur, le Yoga est un atout majeur pour la diminuer ou la stopper. Ces douleurs chroniques s'étant installées avec nos habitudes de vie, venir pratiquer le Yoga va mobiliser des zones du corps en corrélation avec la peine et ainsi donner de l'espoir au corps qui n'avait plus l'habitude de stimuler de cette façon telle ou telle chaîne musculaire ou articulaire.

La sciatique est une condition délicate car elle limite beaucoup les possibilités de mouvement, et tirer sur un nerf coincé n'est pas bon. Cela dit, tout dans le corps étant en corrélation avec tout, un mouvement nouveau pourra remettre en place le nerf. C'est ta gestion de la douleur et ton médecin qui pourront t'aider à choisir. En tout cas, la pratique doit être douce et attentionnée afin de ne pas faire empirer, et cette consigne est valable en fait pour tout le monde tout le temps. Calme et patience pour comprendre son exploration, sont les atouts majeurs pour des progrès qui s’intégreront pour toute la vie dans ton ADN.

Répéter un Mantra éteint les pensées
Choisir son Mantra, c'est choisir ses pensées

Contact
Adresse : 15 rue Campaigno, 31000 Toulouse
SOCIAL :
Nom :
Email :
Message :
Prasadhana